Twitter YouTube

ArcelorMittal in France

Page tools
Print
Bookmark
Share on
FacebookTwitter

Sustainable development week

30 May - 5 June

ArcelorMittal en France, tout comme le groupe ArcelorMittal, doit contribuer à un monde plus durable. Les 10 enjeux de durabilité permettent de répondre à cette exigence : ils mesurent les impacts d’ArcelorMittal en France sur toutes les étapes de la chaîne de valeur de l’activité, de la manière dont l’acier est produit jusqu’à la contribution aux communautés, en passant par l’utilisation des ressources et le bien-être au travail. L’objectif est de faire de ces  enjeux des engagements de progrès.

Nos dix enjeux de durabilité

  1. Santé, sécurité et bien-être au travail pour nos salariés
  2. Des produits pour des styles de vie plus durables
  3. Des produits pour des infrastructures plus durables
  4. Une utilisation responsable des ressources
  5. Une utilisation réfléchie de l'air, de l’eau et des territoires
  6. Une utilisation responsable de l'énergie pour un avenir bas-carbone
  7. Une chaîne d’approvisionnement fiable et efficace pour nos clients
  8. Un rôle actif auprès de nos communautés
  9. Un vivier d’ingénieurs et de scientifiques qualifiés pour demain
  10. Une contribution citoyenne partagée et valorisée


1/ Santé, sécurité et bien-être au travail pour nos salariés

Take care : la sécurité au cœur d’un programme de formation ambitieux

  • A l’occasion de la Journée mondiale de la santé et de la sécurité au travail, marquée tous les ans chez ArcelorMittal par une journée spéciale, nos sites en France se sont mobilisés le 28 avril dernier.
    Le thème principal cette année était « Take Care », notre programme de formation et de sensibilisation à la sécurité lancé fin 2015. Accompagné du slogan « Ensemble pour la sécurité », ce programme met l’accent sur le facteur humain pour éliminer les blessures et les accidents mortels. Take Care appelle chacun de nos salariés et toutes les personnes travaillant sur nos sites à faire attention à eux-mêmes, à leurs équipes, à leurs collègues et partenaires. Il est fondé sur nos dix règles d’or et sur trois comportements clés : Reconnaître les dangers, S’exprimer et S’impliquer dans la prévention. Cet engagement de chacun réaffirme celui du groupe : tout mettre en œuvre pour atteindre notre objectif de zéro accident mortel et zéro blessure.
    Grâce au programme Take Care, chaque salarié de production en Europe va bénéficier d’une formation à la sécurité de 20 jours. Cinq mille salariés seront formés, dont 2 000 pour l’année 2016, ce qui représente au total 80 000 heures de formation. 
                             

  • Grâce au programme Take Care, chaque salarié de production en Europe va bénéficier d’une formation à la sécurité de 20 jours. Cinq mille salariés seront formés, dont 2 000 pour l’année 2016, ce qui représente au total 80 000 heures de formation.


2/ Des produits pour des styles de vie plus durables

  • PSA et ArcelorMittal collaborent pour créer les véhicules de demain
    Lors de la 11ème cérémonie des Trophées fournisseurs PSA Peugeot Citroën, en juin 2015, ArcelorMittal a été élu meilleur fournisseur dans la catégorie Création de valeur. Ce trophée récompense les fournisseurs qui proposent des solutions techniques en rupture ou de nouveaux services qui permettent au constructeur automobile d’ajouter de la valeur à ses véhicules. La relation avec les fournisseurs est un levier fondamental de la mise en oeuvre de programmes de fabrications ciblés et de développement d’innovations technologiques différenciantes. ArcelorMittal a reçu ce prix suite à l’invitation faite à PSA de collaborer au développement du Fortiform® 1050, un acier pour emboutissage à froid avec d’excellentes caractéristiques mécaniques. Le travail collaboratif entre PSA et ArcelorMittal a concerné l’allègement de l’acier (gain de 150 kilos sur la Peugeot 308) à un coût de production constant.  
  • St-Chely d’Apcher : le fournisseur d’acier pour les voitures électriques
    L’un des premiers véhicules 100% électrique produit en masse en France est la Bluecar. Construite par le groupe Bolloré, cette voiture possède un moteur électrique, composé en intégralité d’acier électrique issu de St-Chély d’Apcher. St-Chély fournit également de l’acier Save 30-15 pour la voiture électrique BMW i3.  L’acier Save est un acier à  très faibles pertes, permettant un rendement élevé des moteurs électriques. Son rôle principal est d’optimiser la consommation d’énergie provenant des batteries. En 2015, St-Chely d’Apcher en a livré 135 tonnes et prévoit une forte montée en puissante avec un rythme de 320 tonnes par an en 2016.

 

3/ Des produits pour des infrastructures plus durables

  • ArcelorMittal avance dans sa démonstration d’une couverture solaire compétitive et écologique pour bâtiments à énergie positive
    ArcelorMittal a annoncé en 2015 le lancement de la deuxième phase de son programme de recherche sur la production de panneaux photovoltaïques plus performants à base de couches minces. Lancé en septembre 2013, ce projet, baptisé « Phoster », vise le développement d’une solution à base d’acier permettant de combiner, pour la première fois, les fonctions d’enveloppe de bâtiment et de production d’électricité. Cette démarche, qui dote l’acier de nouvelles propriétés, entend accompagner l’évolution du marché vers l’intégration directe des énergies renouvelables aux bâtiments. ArcelorMittal anticipe ainsi l’évolution du marché vers des bâtiments qui produisent leur propre énergie, en ligne avec la réglementation européenne qui réclame qu’à compter de 2020 les nouveaux bâtiments soient à énergie positive. Les travaux menés depuis 2 ans permettent aujourd’hui de réaliser les premiers prototypes. C’est sur le site français d’ArcelorMittal Construction en Lorraine  que sera installée la première ligne pilote de mise en œuvre de la solution Phoster. Les nouveaux produits photovoltaïques mis au point dans le cadre de ce programme permettront d’apposer directement sur un substrat en acier les revêtements semi-conducteurs qui produisent l’électricité à partir du rayonnement solaire.

  • Les aciers d’Industeel au secours du Mont-Saint-Michel
    Le Mont Saint-Michel est l’un des sites touristiques les plus populaires de France par son nombre de visiteurs. Néanmoins, au fil des années, la rivière Couesnon s’est ensablée, réduisant ainsi la dispersion du courant de l’eau et provoquant l’ensablement de la baie, qui se rattachait progressivement à la terre ferme. La gamme d’aciers Duplex d’Industeel, fabriquée au Creusot, utilisée pour les vannes du barrage, a contribué au projet de rétablissement du caractère maritime du site. L’objectif principal était de construire un barrage sur la rivière Couesnon pour évacuer les sédiments et désensabler le rocher grâce au débit hydraulique. 

 

 4/ Une utilisation responsable des ressources

  • Valoriser les boues grasses de laminoir à Dunkerque
    En collaboration avec la R&D mondiale et le bureau technologique principal d’ArcelorMittal Europe – Produits plats, l’équipe de la deuxième usine d’agglomération d’ArcelorMittal Dunkerque en France a mis sur pied un processus permettant de réutiliser 100 % des boues grasses de laminoir produites lors du processus de fabrication de l’acier. Au lieu d’être envoyées à la décharge comme auparavant, les boues grasses de laminoir sont désormais réutilisées dans la fabrication de produits frittés. Disposées en couche mince, ces boues sont portées à des températures extrêmement élevées pour récupérer le fer, qui est intégré au produit fritté final. Comme le laminoir à chaud de Dunkerque produit 5 000 tonnes de boues grasses par an (en plus du stock existant, qui s’élève à environ 230 000 tonnes), le potentiel, la portée et les retombées économiques de ce projet sont considérables. En effet, la valorisation des boues grasses de laminoir à Dunkerque permet de réaliser des économies qui s’élèvent à environ 2 millions d’euros par an.


5/ Une utilisation réfléchie de l'air, de l'eau et des territoires

  • L'implication des sites industriels pour la biodiversité
    Certains sites d’ArcelorMittal sont particulièrement impliqués pour limiter l’impact environnemental de leurs activités. Ainsi, ArcelorMittal Atlantique-Lorraine a créé un comité Biodiversité et réalisé un diagnostic Biodiversité sur chacun des sites. Pour aller plus loin, comme chaque année depuis 2010, la découverte du parcours « Les Chemins de la Biodiversité », organisée sur les sites de Mardyck et Dunkerque et pilotée par le service Environnement, s’est déroulée d’avril à juin 2015. Les visites, qui comprennent sept étapes, ont été réalisées en partenariat avec une guide nature bénévole. Ce parcours offre une découverte guidée de jachères fleuries, d’une réserve ornithologique, d’espèces protégées de faune et de flore observables sur nos sites. Par ailleurs, la Direction du site de Florange collabore étroitement avec la Ligue de protection des oiseaux  à Moselle. Plusieurs nichoirs ont été posés sur le site, permettant d’accueillir un faucon pèlerin et d’autres espèces avifaunes. Enfin, en Basse-Indre, en 2015, une démarche d’éco-pâturage de chèvres a été lancée pour la première fois, sur un espace boisé situé à l’entrée du site. Le site de Fos-sur-Mer, quant à lui, héberge des chevaux de race camarguaise et emploie un manadier pour s’occuper d’eux.  Sur une centaine d’hectares de pâturage, 25 chevaux vivent en semi-liberté. Trois poulains sont nés au cours de l’année 2015.


6/ Une utilisation responsable de l'énergie pour un avenir bas-carbone

  • Le site de Saint-Chély est certifié ISO 50 001
    La norme ISO 50001 correspond à la mise en place d’un système de management de l’énergie visant à la maitrise de la consommation énergétique. Elle permet d’établir une politique énergétique qui s’appuie sur des objectifs concrets, la mise en place d’actions pour optimiser l’utilisation de l’énergie, la vérification des économies réalisées et la planification des actions d’amélioration à entreprendre. Dans ce cadre, le site de Saint Chély a obtenu sa certification ISO 50 001 de niveau 1 en juin 2014. En 2015, le site a voulu aller plus loin en obtenant au cours de l’été la certification de niveau 2.

 

7/ Une chaîne d'approvisionnement fiable et efficace pour nos clients

  • Nouvelle route fluviale pour Dacia
    Afin d’améliorer la résistance à la corrosion de ses véhicules, DACIA a récemment décidé de produire certaines de ses pièces auto, jusqu’à présent non revêtues, en acier galvanisé à chaud. Cette décision va se traduire par une augmentation significative des volumes. À terme, ArcelorMittal Atlantique-Lorraine doit livrer en Roumanie 15 formats en acier galvanisé des usines de Desvres, Montataire et Florange, pour un volume d’un peu plus de 200 tonnes par semaine. Afin de limiter les coûts de transport vers ce client, et de limiter son impact carbone, une mutualisation des moyens a été mise à l’étude en concertation avec le site de Gand, également fournisseur. Des essais d’une nouvelle route fluviale avec des volumes de Desvres et de Montataire ont été réalisés avec succès en novembre et décembre 2015. Le regroupement avec les volumes de Gand et le transport par voie fluviale se sont déroulés sans problème. L’ensemble des 15 formats Dacia bénéficieront de cette nouvelle route courant 2016.

 

8/ Un rôle actif aupres de nos communautés

  • Les journées solidaires organisées par ArcelorMittal en France
    Chaque année, une journée du bénévolat mobilisant l’ensemble des salariés est organisée au sein d’ArcelorMittal en France.  Dans ce cadre, en 2015, les salariés du site de Saint-Denis se sont engagés auprès des jeunes avec l’association Proxité. Cette dernière accompagne les jeunes de quartiers populaires d’Ile-de-France dans leur scolarité, leur orientation et leur insertion (coaching pour ne pas perdre confiance, ouverture culturelle, aide aux devoirs...).

9/ Un vivier d'ingénieurs et de scientifiques qualifiés pour demain

  • Des partenariats en faveur des métiers scientifiques et techniques
    En 2015, ArcelorMittal  France a signé deux partenariats auprès des Fondations C.GENIAL et Croissance Responsable – l’objectif étant de rapprocher ArcelorMittal et l’Enseignement (collèges et lycées) en France, afin de promouvoir nos métiers scientifiques et techniques, partout en France à destination de jeunes, futurs candidats potentiels. Avec la Fondation C. GENIAL, ArcelorMittal France a choisi le programme « Ingénieurs et Techniciens dans les classes » consistant à se rendre à la rencontre des élèves de 4ème à la Terminale pour leur faire découvrir des métiers qu’ils ignorent. Le  Centre R&D de Montataire a été pilote en 2015 dans des collèges d’Ile-de-France. En outre, avec la Fondation Croissance Responsable, ArcelorMittal France s’engage à accueillir en stage découverte de 3 jours des enseignants pour connaitre les différentes fonctions de l’entreprise. L’établissement de Saint Denis a été pilote en accueillant un professeur d’histoire géographie du Collège Lavoisier  à Paris et une conseillère d’orientation du lycée Eluard à Saint Denis.  Ces deux partenariats sont également l’occasion de développer des liens durables avec les acteurs du monde éducatif et permettre aux enseignants de mieux guider et accompagner leurs étudiants dans la construction de leur orientation vers nos métiers.
  • « Elles Bougent » pour l’industrie
    En avril 2014, ArcelorMittal Atlantique-Lorraine s’engageait aux côtés de l’association « Elles bougent », en signant le document d’adhésion pour les huit établissements.  L’objectif de l’association « Elles Bougent », par le biais de ses ambassadrices, est de faire découvrir les métiers d’ingénieures et de techniciennes, de contribuer à susciter des vocations pour les métiers techniques et de constituer un réseau. Les salariées qui s’engagent en tant que marraines ont ainsi l’occasion de témoigner de leur parcours en tant que femme ingénieure ou technicienne dans l’industrie. En 2015, des marraines des sites de Florange et de Basse-Indre se sont déclarées volontaires. C’était l’occasion de venir à la rencontre d’étudiantes, de faire évoluer les représentations, et susciter des vocations dans le secteur industriel d’ArcelorMittal, essentiellement masculin. Ainsi, en 2015, 2 visites de sites ont été organisées par ArcelorMittal Atlantique-Lorraine, en mai et décembre, regroupant environ 45 personnes. Des marraines sont allées également dans des établissements scolaires afin d’intervenir sur les métiers de l’acier, cette année: trois d’entre elles, du site de Basse-Indre, ont participé à un événement co-organisé par l’association « Elles bougent » et l’UPSTI (Union des Professeurs de Sciences de l’Ingénieur et l’Informatique) dans un lycée de Nantes, en présence de 85 élèves et 10 intervenants.

  • Challenge Innovation Auto - Montataire R&D
    En février 2015, a eu lieu la 4ème édition du Challenge Innovation Auto  au Centre R&D de Montataire. Ce challenge récompense les meilleures innovations et méthodes dans le domaine de la conception automobile en acier. Trois prix ont été remis : le Prix Innovation, décerné à une équipe de l’école ESTACA; le Prix Approche, attribué à une équipe de l’école ENSIAME ; et un Prix Spécial du Jury, pour l’école UTBM. 
    Cette année, le Prix Innovation a  récompensé  l’UTBM, et le Prix Approche a été attribué à une équipe de l’ESTACA.

 

10/ Une contribution citoyenne partagée et valorisée

  • L'empreinte économique et sociale
    ArcelorMittal est l’acteur le plus important de l’industrie sidérurgique française et , représente environ 70 % des emplois  (17 000 salariés) et de la production de ce secteur. 69 % des achats (hors matières premières) sont effectués auprès de fournisseurs situés sur le territoire national français en 2015.

     A travers l’ensemble de ces contributions – les démarches engagées auprès de ses salariés, les investissements réalisés dans ses activités, les relations entretenues avec toute sa chaîne d’approvisionnement, la création de valeur pour ses clients français, ou la conception de produits à forte valeur ajoutée – ArcelorMittal en France s’engage à assurer la viabilité et la pérennité de l’industrie sidérurgique française.

    ArcelorMittal met en place diverses initiatives au service de la revitalisation du territoire. Ainsi, ArcelorMittal en France s’est engagé vis-à-vis des territoires à soutenir 22 nouveaux projets d’entreprises sous forme de prêt d’un montant de 1 250 000€ (soit 128 nouveaux emplois créés), 16 nouveaux projets d’entreprises sous forme de subventions pour un engagement financier de 393 000€ (soit 74 nouveaux emplois créés et 41 emplois maintenus), ainsi que 3 nouvelles actions structurantes subventionnées à hauteur de 199 000€ (soit 11 emplois directs et  des emplois induits).
     

 

Link to Adobe website - opens in a new window

Most computers will open PDF documents automatically, but you may need to download Adobe Reader.